Actualité

Module interculturel |MIN Jiesheng, directeur général adjoint de Zhejiang Yuansuan, a été invité pour le Module interculturel

Le 22 septembre 2021 dans l’après-midi, monsieur MIN Jiesheng, directeur général adjoint de Zhejiang Yuansuan et directeur de recherche et de développement de l’énergie nucléaire d’EDF Chine, a donné aux élèves de troisième année du SPEIT une conférence sur place – « Recours à l’énergie nucléaire numérique pour améliorer la performance des centrales nucléaires ». En analysant l’utilisation actuelle de logiciels industriels dans les systèmes jumeaux numériques, il a partagé avec les élèves ses réflexions sur l’application de la numérisation dans les industries traditionnelles.

Le 27 mai, à la 5e Réunion d’Échanges de Formation sino-française des Talents en Ingénierie, le SPEIT et Zhejiang Yuansuan ont signé un mémorandum de coopération, qui vise à former ensemble les futurs talents polyvalents en profitant de l’avantage du partenariat école-entreprise. Avant la conférence, Frédéric TOUMAZET, directeur français du SPEIT, a souhaité chaleureusement la bienvenue à monsieur MIN, dont les riches expériences acquises dans l’industrie nucléaire aideront à éclairer et à ouvrir l’esprit des élèves.

 Avec l’objectif 3060 de l’économie d’énergie et la réduction des émissions de Chine, dans les 30 ans à venir, notre pays se concentrera sur le développement des énergies nouvelles et des services d’efficacité énergétique. Avec l’expérience chez EDF Chine, monsieur MIN a souligné que l’utilisation des systèmes d’information numériques, à l’aide d’outils numériques, de réalité virtuelle et d’apprentissage automatique, est de nature à prédire des états inconnus. Selon lui, dans de nombreux domaines de haute précision et de technologie de pointe où les essais ne peuvent pas se faire, tels que l’aérospatiale, l’aviation et l’énergie nucléaire, l’utilisation des logiciels de simulation dispose d’une valeur incomparable, et c’est également l’un des meilleurs outils pour accumuler des connaissances. Dans la structure jumelle numérique, la collaboration efficace entre le système logiciel (machine de simulation, logiciel de simulation, visualisation), le système matériel (calcul de haute performance, contrôle et automatisation), et la conception et le fonctionnement des données, peut intégrer la plate-forme et fournir des solutions systématiques.

En terme du système matériel et des données, il n’existe pas de grand écart entre les pays développés et la Chine. Mais notre retard est visible quant au système logiciel, surtout le logiciel industriel utilisé dans les domaines de haute précision et de technologie de pointe. Selon monsieur MIN, les logiciels industriels chinois ne représentent que 3%, alors que 97% sont monopolisés par les géants européens et américains. Face à cette situation si grave, il est urgent d’accumuler de la pratique dans l’industrie, d’améliorer l’intégration profonde entre la recherche, l’industrie et la technologie d’ingénierie. On espère que cette situation s’améliorera dans le proche avenir.

Au cours des échanges avec les élèves, monsieur MIN a partagé avec eux le travail des 9 étudiants de la promotion 2018 ayant effectué des stages cognitifs à Zhejiang Yuansuan pendant les vacances d’été. D’après lui, les élèves du SPEIT possèdent une forte capacité d’adaptation et d’apprentissage face à des choses inconnues. Il a conseillé aux élèves de ne pas modeler très tôt leur apprentissage, de maintenir l’esprit ouvert et l’exploration continue. Il est convaincu que les élèves, à travers cette formation entreprise-enseignement-recherche du SPEIT, deviendront certainement des talents polyvalents qui seront capables de résoudre des problèmes concrets dans le futur.